Travaux Personnels Encadrés Index du Forum
Travaux Personnels Encadrés
Compte rendu des recherches du groupe de TPE de première scientifique composé de : Capdeviole Martin, Labeille Maxime, Comte Killian et Meyer--Vacherand Etienne
 
Travaux Personnels Encadrés Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 Bienvenue 
Veuillez lire en premier lieu les trois premiers sujets contenus dans INFORMATIONS GÉNÉRALES. MERCI!!
:: Sciences ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Travaux Personnels Encadrés Index du Forum -> travaux personnels encadrés -> La journée d'un journaliste américain en 2889
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2011
Messages: 74
Point(s): 87
Moyenne de points: 1,18

MessagePosté le: Sam 24 Déc - 11:12 (2011)    Sujet du message: Sciences Répondre en citant

Dans cette nouvelle, les sciences sont également très présentes comme vous allez vous en rendre compte.

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 24 Déc - 11:12 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Killian Comte


Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2011
Messages: 25
Point(s): 25
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer 7 Mar - 15:14 (2012)    Sujet du message: Sciences Répondre en citant

Votre nouvelle contient énormément d'inventions anticipées mais je me suis essentiellement concentré sur la cryonie, évoquée dans l'histoire par le réveil du docteur Nathaniel Faithburn.

Je commencerai par définir ce qu'est la cryonie.
A ne pas confondre avec la cryogénie, la cryonie, ou cryoconservation, est une technique visant à refroidir un corps cellulaire à de très basse températures afin de stopper son cycle biologique.
La cryonie est une branche de ce qu'on appelle la cryogénie, qui est l'étude et la production des basses températures pour en comprendre les phénomènes physiques, par exemple la découverte du zéro absolu est une grande étape de la cryogénie.

Il est aussi important de situer l'avancée de la cryogénie jusqu'à l'époque de la nouvelle (1889) :
les premiers résultats sont apparus en 1789, Martin van Marum, un physicien néerlandais cherche à vérifier la loi de Boyle-Mariotte (P1*V1=P2*V2) en exerçant  une simple pression sur l'ammoniac et parvint à le liquéfier.

En 1823, Michael Faraday liquéfia le chlore par le même procédé et tenta la même expérience avec les gaz de l'air (en majorité : azote N et dioxygène O2), il échoua et qualifia ces gaz de « gaz permanents »

En 1852, William Thomson reprend les travaux de James P. Joule et montre que la température d'un gaz peut diminuer lors d'une détente rapide de ce dernier.

Et en 1877, Louis Paul Cailletet réussit a liquéfier l'azote et l'oxygène, ce qui prouve que l’appellation « gaz permanents » est fausse. Il rencontre toutefois des problème de stockage, car les liquides sont trop froids pour être contenus dans aucun récipient disponible à cette époque .
En effet la température de liquéfaction de l'oxygène se situe entre -196°C et -198°C et celle de l'azote est au alentours de -196°C.

La raison pour laquelle on utilise l'azote liquide en cryogénie est donc simple : c'est le liquide le plus froid, le plus présent dans l'air sous forme de gaz (78%).


Revenir en haut
Jules Verne


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2011
Messages: 90
Localisation: Amiens
Masculin
Point(s): 94
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Mer 7 Mar - 16:31 (2012)    Sujet du message: Sciences Répondre en citant

Effectivement, la découverte de monsieur Cailletet fut une avancée scientifique majeure, permettant de nouveaux fantasmes comme suspendre la vie, l'unique utilité de l'azote liquide était présente pour d'autres expériences. Il me semble d'ailleurs que le problème de stockage fut résolu quelques années après.
_________________
La férocité humaine dépasse celle de la nature.


Revenir en haut
Killian Comte


Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2011
Messages: 25
Point(s): 25
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer 7 Mar - 17:41 (2012)    Sujet du message: Sciences Répondre en citant

C'est exactement en 1892, trois ans plus tard, que James Dewar créa le premier cryostat capable de contenir les liquides les plus froids, ce qui lui permit d'ailleurs de liquéfier l'hydrogène dont la température de liquéfaction s'approche de -253°C.

La cryoconservation du docteur Faithburn est peu détaillée :

« Il s’était soumis à un froid de -172 degrés »
Ce n'est pas précisé mais le refroidissement a dû se faire avec de l'azote liquide.
« Nathaniel Faithburn est là, dans sa bière, qui est placée sur des tréteaux » 

En revanche le protocole de réanimation est plus fourni :
« On le soumet à la chaleur… à l’électricité… Aucun résultat… On l’hypnotise… On le suggestionne… Rien n’a raison de cet état ultra-cataleptique… »
« Il lui introduit, au moyen d’une injection hypodermique quelques gouttes du fameux
élixir Brown-Séquard, qui était encore à la mode. »

Le processus de réanimation n'est toujours pas au point de nos jours, pour des raisons que
je souhaiterai aborder plus tard, mais il est fondé que l'hypnose n'a pas d'effet puisque les fonctions du cerveau du patient sont inactives .

L’élixir Brown-Séquard n'a lui aussi aucun effet, cette solution élaboré à base d'extraits de testicules de chien et de cochon d'Inde, fut expérimentée par Charles-Édouard Brown-Séquard en 1889, la même année que l'apparition de la nouvelle.
Cet « élixir » était censé prolonger la vie, mais il a été prouvé qu'il ne provoquait qu'un effet de placebo.

Le docteur est au final déclaré mort et son décès est annoncé au jour de sa congélation.


Revenir en haut
Jules Verne


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2011
Messages: 90
Localisation: Amiens
Masculin
Point(s): 94
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Jeu 8 Mar - 14:33 (2012)    Sujet du message: Sciences Répondre en citant

Je ne suis pas étonné que ce protocole soit erroné, il n'y avait aucune étude réalisée sur les effets d'un tel froid extrême sur le corps humain mais je suppose qu'ils sont nombreux à être nocifs.
Nous savions que congeler un être vivant stoppe ses fonctions vitales tout en les conservant.
C'est d'ailleurs la découverte d'un mammouth emprisonné dans la glace qui nous a permis d'établir ces « bien-faits » du froid.
Il a été trouvé en Sibérie en parfait état de conservation, on a même retrouvé des aliments dans sa bouche et son estomac. Mais cela c'est malheureusement passé une dizaine d'année avant ma naissance.

Je suis curieux de connaître les évolutions sur les connaissances en matière de cryonisation.
Et si un procédé mieux adapté a été élaboré !
_________________
La férocité humaine dépasse celle de la nature.


Revenir en haut
Killian Comte


Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2011
Messages: 25
Point(s): 25
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu 8 Mar - 15:22 (2012)    Sujet du message: Sciences Répondre en citant

Ces connaissances ont grandement évolué et les effets sur le corps humain sont très détaillés :

La cryoconservation permet un ralentissement ou l'arrêt des phénomènes biologiques, à une température inférieur à -150°C.
A cette température les mouvements moléculaires diminuent et les réactions chimiques et enzymatiques (qui impliquent des enzymes), comme l'oxydation des lipides ou encore l'hydrolyse des glucides, sont stoppées.
En d'autre termes le temps cellulaire est suspendu.


Revenir en haut
Jules Verne


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2011
Messages: 90
Localisation: Amiens
Masculin
Point(s): 94
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Jeu 8 Mar - 15:31 (2012)    Sujet du message: Sciences Répondre en citant

 Intéressant, donc les problèmes interviennent lors du réveil d'après cela.
_________________
La férocité humaine dépasse celle de la nature.


Revenir en haut
Killian Comte


Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2011
Messages: 25
Point(s): 25
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu 8 Mar - 15:38 (2012)    Sujet du message: Sciences Répondre en citant

Non, le premier souci qui est rencontré, se manifeste dès la congélation du corps.
En effet à de telles températures les liquides biologiques se solidifient.


Dernière édition par Killian Comte le Ven 9 Mar - 10:57 (2012); édité 2 fois
Revenir en haut
Jules Verne


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2011
Messages: 90
Localisation: Amiens
Masculin
Point(s): 94
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Jeu 8 Mar - 15:43 (2012)    Sujet du message: Sciences Répondre en citant

 Je ne vois pas quel est le problème : les liquides biologiques, devenus des solides, se liquéfieront quand l'on réchauffera le corps en question.
_________________
La férocité humaine dépasse celle de la nature.


Revenir en haut
Killian Comte


Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2011
Messages: 25
Point(s): 25
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu 8 Mar - 16:10 (2012)    Sujet du message: Sciences Répondre en citant

C'est vrai, mais le problème est que la solidification engendre la création de cristaux qui endommageraient la cellule jusqu'à sa lésion.
Il faut aussi savoir que plus la température est basse et plus les cristaux sont grands.
Cela cause aussi une augmentation des sels dissous dans le milieu extracellulaire, provoquant un effet de salage: l'eau intracellulaire sort de la cellule,donc la concentration de soluté dans la cellule augmente, ce qui modifie le fonctionnement des protéines et entraîne la mort de la cellule.


Dernière édition par Killian Comte le Jeu 8 Mar - 20:50 (2012); édité 3 fois
Revenir en haut
Jules Verne


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2011
Messages: 90
Localisation: Amiens
Masculin
Point(s): 94
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Jeu 8 Mar - 16:14 (2012)    Sujet du message: Sciences Répondre en citant

C'est un aspect auquel je n'avais pas fait attention, il faudrait donc réussir à atteindre ces températures extrêmes tout en empêchant la formation de cristaux.
_________________
La férocité humaine dépasse celle de la nature.


Revenir en haut
Killian Comte


Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2011
Messages: 25
Point(s): 25
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu 8 Mar - 18:55 (2012)    Sujet du message: Sciences Répondre en citant

C'est exactement cela ! Et ce problème a été résolu par la découverte de substances appelé cryoprotecteurs.
Ce sont des composés organiques, en général des alcools, à faible masse moléculaire.
Il y a par exemple le glycérol C3H8O3.
il en existe d'autre: -le diméthylsulfoxyde ou DMSO C2H6OS
-l'éthylène glycol C2H6O2
-le propanediol C3H8O2

Ils vont se mélanger avec l'eau intracellulaire, ce qui va permettre une déshydratation partielle qui limitera la formation de cristaux. Ils abaissent également la température de solidification de la même manière qu'un antigel.


Revenir en haut
Jules Verne


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2011
Messages: 90
Localisation: Amiens
Masculin
Point(s): 94
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Jeu 8 Mar - 20:30 (2012)    Sujet du message: Sciences Répondre en citant

 
Voilà qui règle le problème, mais est-ce que ces cryoprotecteurs n'ont pas d'effet nocif pour le corps ? 
 

_________________
La férocité humaine dépasse celle de la nature.


Revenir en haut
Killian Comte


Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2011
Messages: 25
Point(s): 25
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven 9 Mar - 11:06 (2012)    Sujet du message: Sciences Répondre en citant

Très bonne question !
Un cryoprotecteur trop fortement concentré dans le corps est effectivement nocif, c'est pour cela qu'ils sont associés ensembles,le mélange de faibles doses de plusieurs cryoprotecteurs permet une utilisation à risques diminués.


Revenir en haut
Jules Verne


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2011
Messages: 90
Localisation: Amiens
Masculin
Point(s): 94
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Ven 9 Mar - 11:10 (2012)    Sujet du message: Sciences Répondre en citant

Les problèmes liés à congélation sont donc résolus ! 
Qu'en est-il pour le réveil du patient ? 


_________________
La férocité humaine dépasse celle de la nature.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:30 (2018)    Sujet du message: Sciences

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Travaux Personnels Encadrés Index du Forum -> travaux personnels encadrés -> La journée d'un journaliste américain en 2889 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com