Travaux Personnels Encadrés Index du Forum
Travaux Personnels Encadrés
Compte rendu des recherches du groupe de TPE de première scientifique composé de : Capdeviole Martin, Labeille Maxime, Comte Killian et Meyer--Vacherand Etienne
 
Travaux Personnels Encadrés Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 Bienvenue 
Veuillez lire en premier lieu les trois premiers sujets contenus dans INFORMATIONS GÉNÉRALES. MERCI!!
:: Littérature ::
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Travaux Personnels Encadrés Index du Forum -> travaux personnels encadrés -> De la Terre à la Lune
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2011
Messages: 74
Point(s): 87
Moyenne de points: 1,18

MessagePosté le: Sam 24 Déc - 11:01 (2011)    Sujet du message: Littérature Répondre en citant

Se trouvent ici les discussions enflammées autour de la part littéraire de cette oeuvre de Jules Verne

Dernière édition par Admin le Mar 3 Jan - 20:55 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 24 Déc - 11:01 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2011
Messages: 74
Point(s): 87
Moyenne de points: 1,18

MessagePosté le: Lun 26 Déc - 18:55 (2011)    Sujet du message: Littérature Répondre en citant

Je commencerai, pour parler de ce roman, par affirmer que si non seulement vous faites, peut-être, une anticipation de la science, vous effectuez une anticipation sociale et politique. Il se peut que ce soit par hasard,même si elle dénote d'une bonne observation de votre société et de la société occidentale plus en général.

Pour illustrer mes propos je vais me livrer à une petite comparaison. Dans votre roman vous mettez comme l'élément déclencheur du projet "fou" du Gun-Club,la fin d'une guerre, ici la guerre de Sécession aux Etats-Unis. Dans la réalité la course à l'espace qui mènera aux premiers pas de l'homme sur la Lune, est lancée à l'issue du deuxième conflit mondial.
 Vous ne vous trompez pas non plus sur l'identité de la nation qui réalisera l'exploit, et  vous avez envisagé les raisons exactes qui y mèneront. C'est également dans une période de "paix" que les Etats-Unis et l' URSS se livrent  une "guerre" pour avoir l'honneur de revendiquer la "découverte", tel un Christophe Colomb, de la Lune.
Cependant le but qui est également atteint, est la preuve de la supériorité des uns par rapport aux autres, comme pour les membres du Gun-Club.Ainsi J-T Matson, secrétaire de l’organisation, pense essentiellement en terme de fierté nationale et de prouesse qui  conforteraient les membres du club dans leur suprématie. 


La où se trouve l'un des autres traits représentatif de cette conquête spatiale, est le rapport à la guerre. En effet dans votre roman ce sont des hommes de "guerre", qui inventent et améliorent des armes, et non des scientifiques, qui se lancent dans l'avènement du projet. La conquête spatiale telle qu'elle s'est déroulée dans les faits, se base sur les missiles guidés utilisés pendant la guerre, notamment les tristement célèbres missiles V2 nazis dont l'un des concepteurs, Wernher von Braun, deviendra après la guerre un des responsables de la NASA.



On ressent dans vos propos une véritable admiration pour les Etats-Unis, mais l'on peut également s'étonner de la mise en scène de personnages dont les principales préoccupations sont la guerre et la volonté  d'améliorer des armes. Cela est troublant , lorsqu'on connait  vos opinions antimilitaristes et votre dégoût à l'encontre de la guerre.


Dernière édition par Admin le Dim 11 Mar - 08:24 (2012); édité 11 fois
Revenir en haut
Jules Verne


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2011
Messages: 90
Localisation: Amiens
Masculin
Point(s): 94
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Lun 26 Déc - 20:35 (2011)    Sujet du message: Littérature Répondre en citant

En effet je suis un grand admirateur des Etats-Unis depuis le voyage que j'y ai effectué avec mon frère. Cette admiration provient essentiellement de l'esprit et du caractère de ses habitants. Ils font preuves de beaucoup d’opiniâtreté et défendent leurs idées. Je pense également avoir été séduit par cette nation, jeune, où la démocratie est appliquée de bien meilleure façon que sur le Vieux continent.
Si dans ce roman, je place mes personnages dans un aspect militaire c'est parce que le conflit dans lequel ils se sont illustrés prend ses racines dans une cause juste et que je soutiens : l'abolition de l'esclavage. Vous aurez surement relevé l'appartenance de ceux-ci à l'Union.
_________________
La férocité humaine dépasse celle de la nature.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2011
Messages: 74
Point(s): 87
Moyenne de points: 1,18

MessagePosté le: Ven 30 Déc - 12:12 (2011)    Sujet du message: Littérature Répondre en citant

Vous vous livrez dans votre livre , également à des descriptions très précises concernant les moyens scientifiques et techniques mis en place pour la création du canon et la réalisation du voyage vers la Lune, et également le lieu du lancement. De plus vous décrivez les réactions suscitées par ce projet dans le détail.
Vous appuyez celle-ci par de nombreux chiffres et la citation d'auteurs, de scientifiques et de documents à mettre en relation avec le texte.

Ceci fait ressortir l'impression que votre écriture est mûrement réfléchie et se base sur des faits concrets .


Dernière édition par Admin le Dim 15 Jan - 18:02 (2012); édité 3 fois
Revenir en haut
Jules Verne


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2011
Messages: 90
Localisation: Amiens
Masculin
Point(s): 94
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Sam 31 Déc - 12:15 (2011)    Sujet du message: Littérature Répondre en citant

Je ne me livre effectivement à l'exercice d'écriture qu'après m'être longuement renseigné sur le sujet. Je me rends souvent à la Bibliothèque Nationale et j'y ai rencontré les frères Arago. L’aîné François, physicien et astronome, et contributeur à l'abolition de l'esclavage en tant que ministre de la marine, le second, Jean aventurier et général au Mexique, en participant à la guerre d'indépendance, ainsi que Jacques, explorateur, aventurier et écrivain, et le plus jeune Etienne qui fut le premier maire de Paris et écrivain.
Jacques est celui qui m'a le plus inspiré et influencé. Il faut dire que c'était une force de la nature, malgré sa cécité il continuait de parcourir le monde. il a publié Souvenirs d'un aveugle : Voyage autour du monde qui eut un grand succès.

En leur compagnie je m’intéresse à la science et surtout à la géographie. Les travaux du plus âgé, François, concernant l'optique en physique m'amèneront à m'intéresser à ce sujet et à m'en servir dans mes textes.

Dans leurs salons j'ai rencontré nombre d'aventuriers, d'écrivains, d'artistes, d'étrangers et de scientifiques avec qui je discute et qui vont me faire élaborer l'idée des Voyages extraordinaires

Si Jean m'a énormément aidé dans mes recherches et orienté scientifiquement, j'aimerais préciser que François, physicien et astronome reconnu, a également été un vulgarisateur scientifique en donnant un cours populaire d'astronomie et en créant, en tant que Secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences, les Comptes rendus de l'Académie des sciences
_________________
La férocité humaine dépasse celle de la nature.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2011
Messages: 74
Point(s): 87
Moyenne de points: 1,18

MessagePosté le: Sam 31 Déc - 14:53 (2011)    Sujet du message: Littérature Répondre en citant

Je voudrais vous parler d'un autre de vos amis qui vous à sans doute inspiré Gaspard-Félix Tournachon, dit Nadar, pionnier dans l’aérostation et la photographie.

Lorsque l'on lit De la Terre à la Lune ou Autour de la Lune, on peut remarquer que l'un de vos héros, le français Michel Ardan, a pour nom un anagramme de Nadar.


Dernière édition par Admin le Dim 11 Mar - 08:43 (2012); édité 3 fois
Revenir en haut
Jules Verne


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2011
Messages: 90
Localisation: Amiens
Masculin
Point(s): 94
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Sam 31 Déc - 15:13 (2011)    Sujet du message: Littérature Répondre en citant

Ceci n'est pas dû au hasard. Je me suis souvent inspiré des personnes me côtoyant pour créer mes personnages. Ainsi dans Cinq semaines en ballon je me suis également inspiré des aventures de mon ami, véritable passionné de l'aérostation, ainsi que pionnier dans ce domaine parfois au péril de sa santé1
J'utilise souvent les anagrammes dans les prénoms ou noms de mes personnages. De plus ceux-ci sont souvent extrêmement stéréotypés, je fais ressortir un trait très particulier de leur caractère dans leur discours ou description.

Ainsi Michel Ardan est le portrait typique de l'aventurier, selon moi : fonceur et décidé, poussée par la curiosité, sans peur, et tête brûlée également comme le montre cette phrase qu'il prononce: « Aussi, dans ma parfaite ignorance des grandes lois qui régissent l’univers, je me borne à répondre : Je ne sais pas si les mondes sont habités, et, comme je ne le sais pas, je vais y voir !»(chapitre 19)* .



*édition livre de poche
1Il eut en effet un accident avec ça femme lors d'un vol à bord du Géant, un ballon énorme de sa conception. Cette dernière restera hémiplégique.
_________________
La férocité humaine dépasse celle de la nature.


Dernière édition par Jules Verne le Lun 27 Fév - 20:18 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2011
Messages: 74
Point(s): 87
Moyenne de points: 1,18

MessagePosté le: Dim 15 Jan - 19:15 (2012)    Sujet du message: Littérature Répondre en citant

Actuellement votre œuvre n'est pas considérée comme un ouvrage d'anticipation mais plutôt d'extrapolation puisque l'invention dont vous parlez existe déjà.

La fusée existe en effet depuis l'invention de la poudre en Chine. Les soldats utilisaient des morceaux de bambous plein de poudre pour augmenter la portée de leurs flèches. L'une des premières mentions historiques est la bataille de Kai-Keng où les soldats impériaux repoussèrent l'armée mongole à l'aide de ces flèches.
Ces derniers fabriquèrent les leurs et diffusèrent le système partout dans le monde.

Le moine anglais Roger Bacon perfectionnera la poudre et le système de fusée. Le français Jean Froissart eut l'idée de lancer ses fusées à l'aide d'un tube. Elles furent utilisées à des fins guerrières, notamment dans la marine.

Cependant ce n'est qu'en 1898 que pour la première fois est mentionnée la possibilité de voyager dans l'espace et ceci à l'aide de fusées. C'est le scientifique Constantin Tsiolkovsky, qui, en fait, établit cette hypothèse dans son premier traité concernant les voyages spatiaux.
Donc bien après la publication de votre roman.

Si votre engin est bien éloigné de celui qui a permis aux deux astronautes américains de poser le pied sur la Lune le 20 juillet 1969, il n'en est pas moins que vous mentionnez pour la première fois l'idée d'un voyage vers la Lune en utilisant un procédé crédible scientifiquement.


En effet d'autres auteurs comme Hercule Savinien Cyrano, dit Cyrano de Bergerac, dans l'Autre Monde ou Edgar Allan Poe dans Aventure sans pareille d'un certain Hans Pfaal abordent le thème du voyage vers la Lune mais de manière très peu réaliste d'un point de vue scientifique, même pour l'époque, puisque Poe mentionne un ballon volant à l'hydrogène.
Ce dernier apporte tout de même plus de détails scientifiques que les premiers, mais il ne prend absolument pas en compte d'autres lois et propriétés physiques déjà connues à votre époque.

Il existe donc déjà deux façons d'appréhender ce voyage vers la lune : de manière totalement fantaisiste ou en se basant sur les sciences.


Dernière édition par Admin le Dim 11 Mar - 08:44 (2012); édité 7 fois
Revenir en haut
Jules Verne


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2011
Messages: 90
Localisation: Amiens
Masculin
Point(s): 94
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Lun 13 Fév - 17:28 (2012)    Sujet du message: Littérature Répondre en citant

J'ai une grande admiration pour les auteurs que vous mentionnez et je dois dire que le voyage vers l'astre lunaire est présent dans des écrits bien plus anciens que les miens. J'en cite moi-même quelques- uns chapitre 1 et page 22 de mon œuvre* .

Mon texte peut sembler plus crédible puisque s'appuyant sur une base plus scientifique. Il ne vous a sans doute pas échappé que je ne me suis que très peu intéressé aux fusées mais plutôt aux armes à feu , les canons en particulier, et à la balistique. C'est sur ces deux sujets que la partie scientifique de mon roman s'appuie en particulier. Elle est complétée par un travail sur l'optique et l'étude de la Lune.

Cependant la science n'est pas seulement exprimée comme un fait brut, mais "enrobée", si vous me permettez l'expression, dans une aventure extraordinaire, se déroulant dans des lieux peu connus ou inexplorés.



*édition livre de poche
_________________
La férocité humaine dépasse celle de la nature.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2011
Messages: 74
Point(s): 87
Moyenne de points: 1,18

MessagePosté le: Mer 15 Fév - 15:33 (2012)    Sujet du message: Littérature Répondre en citant

Cependant à plusieurs reprises vous introduisez la science sous la forme de longs paragraphes qui peuvent durer jusqu'à plusieurs pages.
Ceux-ci sont pourtant très descriptifs, voir "énumératifs ", et vous permettent de donner un grand nombre d'informations sans que ces description n'apparaissent  comme rébarbatives.

L'un des meilleurs exemples dans votre livre est le passage suivant se trouvant dans le chapitre 4 p.34:


«1° Est-il possible d'envoyer un projectile dans la Lune?

«2° Quelle est la distance exacte qui sépare la Terre de son satellite?

«3° Quelle sera la durée du trajet du projectile auquel aura été imprimée une vitesse initiale suffisante, et, par conséquent, à quel moment
devra-t-on le lancer pour qu'il rencontre la Lune en un point déterminé?

«4° A quel moment précis la Lune se présentera-t-elle dans la position la plus favorable pour être atteinte par le projectile?

«5° Quel point du ciel devra-t-on viser avec le canon destiné à lancer le projectile?

«6° Quelle place la Lune occupera-t-elle dans le ciel au moment où partira le projectile?

Je vais vous poser un certain nombre de questions précises concernant cet extrait et l'ensemble du livre.

Tout d'abord pensez vous que votre texte en général ait une fonction de vulgarisation comme cet extrait pourrait le laisser penser?


Dernière édition par Admin le Lun 27 Fév - 21:08 (2012); édité 3 fois
Revenir en haut
Jules Verne


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2011
Messages: 90
Localisation: Amiens
Masculin
Point(s): 94
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Mer 15 Fév - 16:47 (2012)    Sujet du message: Littérature Répondre en citant

Vous pouvez affirmer sans vous tromper que mon ouvrage possède une fonction de vulgarisation des sciences.
C'est d'ailleurs le cas pour la majorité de mes écrits puisque cette fonction est le but de la revue dans laquelle ils ont été publiés, le Magasin d'éducation et de récréation crée par Pierre Jules Hetzel, mon éditeur et ami.

Dans cet ouvrage en particulier il était nécessaire d'apporter des connaissances scientifiques le plus simplement possible à mes lecteurs puisqu'il s'agit d'un sujet extrêmement complexe : le voyage spatial et la balistique (pour l'essentiel).
Pour introduire ces notions je dois recourir à des stratagèmes narratifs qui me permettront de les aborder sans donner l'impression d'écrire un traité scientifique. La difficulté consiste à réussir à garder l'attention de tous, enfants ,comme adultes passionnés d'astronomie ou de balistique.

Je dirais donc que je construis mon récit en partant des notions scientifiques qu'il me semblait nécessaires de mentionner, tout en créant l'intrigue autour d'elles .
_________________
La férocité humaine dépasse celle de la nature.


Dernière édition par Jules Verne le Sam 25 Fév - 15:51 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2011
Messages: 74
Point(s): 87
Moyenne de points: 1,18

MessagePosté le: Sam 25 Fév - 10:54 (2012)    Sujet du message: Littérature Répondre en citant

Cet extrait nous montre une méthode d'écriture méthodique, qui ne laisse rien au hasard. On retrouve ce type de rédaction dans l'ensemble de votre roman.

Considérez vous que votre écriture s'organise également de manière scientifique?


Dernière édition par Admin le Dim 11 Mar - 14:41 (2012); édité 2 fois
Revenir en haut
Jules Verne


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2011
Messages: 90
Localisation: Amiens
Masculin
Point(s): 94
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Sam 25 Fév - 11:33 (2012)    Sujet du message: Littérature Répondre en citant

Je dirais que pour aborder de tels sujets il est nécessaire d'adopter un point de vue scientifique et descriptif. Ce point de vue entre donc également dans la fonction de vulgarisation scientifique de mes écrits.

De plus j'ai commencé à écrire dans la grande période du naturalisme, mouvement dirigé par Émile Zola. Bien que n'appréciant guère ce dernier je dois reconnaitre que nos méthode de travail étaient très proches : prise de notes, consultation de nombreux documents, utilisation des nouvelles techniques scientifiques. Nos buts, nos sujets et nos styles sont cependant très différents. 
_________________
La férocité humaine dépasse celle de la nature.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2011
Messages: 74
Point(s): 87
Moyenne de points: 1,18

MessagePosté le: Sam 25 Fév - 16:37 (2012)    Sujet du message: Littérature Répondre en citant

En effet de nos jours les écrits de Zola paraissent plus sérieux que les vôtres, plutôt considérés , même à votre époque, comme s'adressant aux plus jeunes. Il est vrai que l'on étudie plus les œuvres d’Émile Zola en classe que les vôtres. Vous restez cependant l'auteur français et le deuxième écrivain mondial le plus traduit au monde , selon l'Index translationum en 2011, juste derrière Agatha Christie.

Vous avez un autre point commun dans l'écriture avec le naturalisme et Emile Zola. Il fait également partie de l'aspect scientifique de votre écriture. En effet dans vos descriptions vous appliquez la théorie selon laquelle la physionomie du personnage reflète sa personnalité.
Ainsi le caractère d'un personne, selon cette théorie, serait inscrit dans ses gènes et visible au niveau de son physique. Vous appliquez cette méthode dans la description de Barbicane au chapitre II :
"Ses traits accentués semblaient tracés à l'équerre et au tire-ligne, et s'il est vrai que, pour deviner les instincts d'un homme, on doive le regarder de profil, Barbicane, vu ainsi, offrait les indices les plus certains de l'énergie, de l'audace et du sang-froid. "




Vos écrits s'apparentent au récit d'aventure et ne s'intéressent pas à un monde proche et quotidien, au contraire de Zola ou encore Honoré de Balzac. Plutôt que la réalité vos récit prennent pour sujet l'extraordinaire et le fantastique, tout en dépaysant les lecteurs.

Vos sujet sont très souvent empruntés aux mythes de tout temps, ici l'astre lunaire; qui a été en effet un sujet d'inspiration pour les écrivains, déjà cités précédemment ainsi que dans les mythes antiques et de toutes les cultures.


Dernière édition par Admin le Dim 11 Mar - 16:48 (2012); édité 7 fois
Revenir en haut
Jules Verne


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2011
Messages: 90
Localisation: Amiens
Masculin
Point(s): 94
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Dim 26 Fév - 21:20 (2012)    Sujet du message: Littérature Répondre en citant

L'utilisation de l'astre lunaire était pour moi un moyen de parler des sciences de l'espace et de notre univers, mais il est vrai que, comme les Hommes de tout temps, la Lune me fascine. C'était donc un excellent moyen de parler quelque peu d’astronomie à mes lecteurs tout en les faisant rêver.


Ce rêve est également  apporté par l'entreprise initiée par le Gun-club, qui relevait à mon époque tout de même de la pure fantaisie pour une grande majorité de la population, quand bien même que j'y apporte des éléments scientifiques. Quelques personnes du monde des sciences commençaient à s’intéresser au sujet à la même époque, mais ce projet relevait essentiellement de l'imaginaire. Ce voyage spatial ajoute donc également au fantastique de mon récit.
_________________
La férocité humaine dépasse celle de la nature.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:53 (2018)    Sujet du message: Littérature

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Travaux Personnels Encadrés Index du Forum -> travaux personnels encadrés -> De la Terre à la Lune Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com